fbpx
Retour

Hôtel de Ville d'Aix-en-Provence

Hôtel de Ville d'Aix-en-Provence
Hôtel de Ville d'Aix-en-Provence
Hôtel de Ville d'Aix-en-Provence
Hôtel de Ville d'Aix-en-Provence

Hôtel particulier

Le premier hôtel de ville d'Aix-en-Provence était situé sur la place de l'Annonerie-Vieille. Au XIVe siècle, dans les années qui suivirent la réunion du Bourg Saint-Sauveur et de la ville comtale, il fut transporté auprès du portail Peint. Auparavant séparé de la Tour de l'Horloge par la maison d'un aixois, celle-ci fut acquise et démolie. Ainsi, le nouvel hôtel de ville est attenant à la Tour.

La conception de la façade, inspirée des palais italiens, est l'oeuvre de Pavillon, assistée des sculpteurs Rambot et Fossé.

Chaque étage, comprenant cinq fenêtres, est séparé par une frise. Celle du rez-de-chaussée est à triglyphe et rosaces, comme à l'hôtel de Lestang-Parade, et celle du premier étage est coupée de rinceaux s'enroulant en sens opposés, comme à la Maison Carrée de Nîmes.

Le temps et la Révolution ont dépouillé la façade de sa riche ornementation : statues d'anges, bustes de comtes de Provence, du Roi Louis XIV (il a été placé, dans le médaillon qui l'accueillait, un buste de Marianne). En octobre 1868, on procèdera à une réfection de toiture et à des restaurations des façades.

La porte d'entrée est encadrée de deux doubles colonnes doriques reliées par un entablement qui supportent un beau balcon en ferronnerie de 1661.

La porte en bois est ornée sur chaque ventail d'un heurtoir à tête de lion dessiné par Pierre Pavillon. Cette porte donne accès à la cours carrée intérieure. Au XIXe siècle y est installée la statue de Mirabeau, réalisée par le sculpteur aixois Truphème, aujourd'hui placée au Palais de Justice.

Dans le fond, s'ouvre un porche supportant un balcon d'honneur et une niche, occupée par une Vierge jusqu'en 1792. Le balcon est d'une ferronnerie plus fine que celle de la façade.

Par l'escalier, on accède à la magnifique salle des Etats de Provence. La salle des Etats fut exécutée entre 1716 et 1732. Deux séries de peintures se trouvent dans cette salle : d'une part, les portraits des comtes de Provence et des rois de France, de l'autre, des tableaux retraçant l'histoire d'Aix et de Provence.

L'hôtel de ville est classé Monument Historique en 1995.

Localisation