fbpx
Retour

Chroniques, biennale des imaginaires numériques 2020

Chroniques, biennale des imaginaires numériques 2018
Chroniques, biennale des imaginaires numériques 2018
Chroniques, biennale des imaginaires numériques 2018
Chroniques, biennale des imaginaires numériques 2018
Chroniques, biennale des imaginaires numériques 2018
Chroniques, biennale des imaginaires numériques 2018
Chroniques, biennale des imaginaires numériques 2018
Chroniques, biennale des imaginaires numériques 2018
Chroniques, biennale des imaginaires numériques 2018
Chroniques, biennale des imaginaires numériques 2018

Evénement culturel

Le 12 novembre 2020 est une date importante, elle annonce la deuxième édition de la Biennale des Imaginaires Numériques qui prendra place dans un an jour pour jour. Pour cette 2e édition, Chroniques propose un nouveau parcours d'expositions, spectacles, concerts, performances et live-audiovisuels entre Aix-en-Provence et Marseille à partir du 12 novembre et jusqu'au 20 décembre 2020. Le thème de cette nouvelle édition sera dédiée à l'Éternité. Comme la lévitation, que nous avons exploré lors de la première édition de Chroniques, elle peut être un état de suspension et d'immobilité et, dans l'accélération de nos sociétés actuelles, elle convoque artistiquement et philosophiquement diverses formes et imaginaires.

Le progrès, longtemps synonyme de la rêverie collective d'un avenir meilleur, qui permettait de prendre de la distance avec la réalité présente, est devenu symptomatique de nos peurs contemporaines. C'est paradoxalement l'absence d'avenir qui menace le présent de s'effondrer, comme si seule la certitude du lendemain nous garantissait de vivre dans l'aujourd'hui. Au fur et à mesure que les promesses technologiques s'accélèrent, notre futur semble illisible. Dans cette époque, la direction du temps s'inverserait et, comme l'analyse le philosophe Armen Arvanessian avec son concept de Speculativ Time Complexe, ce serait le futur et son anticipation qui influenceraient notre rapport au présent, et non plus le passé. Le temps découlerait du futur, et l'accélération des technologies promet de transformer le monde à un rythme qu'aucune extrapolation du passé n'aurait pu imaginer. La dystopie promise aurait finalement un rôle moral pour transformer nos comportements présents et ouvrir la voie de mondes souhaitables.

Quel avenir s'ouvre à l'homme ?

Entre collapsologie et transhumanisme, nous sommes dans ce moment où nous pensons un futur sans humanité. Tout au moins un avenir s'ouvre dans lequel il est nécessaire de repenser le vivant. La prise de conscience environnementale redéfini notre position humaine comme partie d'un tout en interrelation globale et complexe, comme le prônent les tenants de l'Ontologie Orientée Objet. Comment nous adapterons-nous dans ce nouvel écosystème ?

A quoi pourraient ressembler demain nos utopies ?

Comment repositionner l'imaginaire humain ? Doit on laisser l'avenir à de puissants algorithmes ? Quels nouveaux mondes inventer ? Une infinité de possibles s'offre à nous, que faire du temps qui reste ?

// Les axes thématiques //

▶ Vie éternelle et Vanité Numérique

▶ Collision des temps perturbant la causalité linéaire. Le présent se lit dans l'avenir ?

▶ L'avenir se lit-il dans les données du passé / Les ruines et la disparition / l'adaptation

▶ Le vivant et la relation inter-espèces / coexistence

▶ Éternités numériques / Obsolescence programmée / traces de nos vies numériques

▶ Éternité : vie propre de l'intelligence divine.

▶ Posthumain / Humain fantômes

▶ La survie et la renaissance : Quels seront nos héritiers ?

▶ Prédiction et oracle

▶ Salut technologique ?

▶ Archéologies du Futur et Utopie.

▶ Uchronie et futurs souhaitables.

Proposé par  

Infos / Réservations

Informations pratiques

Du 12 novembre au 20 décembre

Type d'événement

festival

Localisation